20170801_202221698_iOS

Travail de mémoire du jour, le vénérable Space Hulk, et je parle bien sûr de la première édition de 1989. Je suis l'heureux propriétaire depuis quelques années d'une boite du jeu d'origine, complète, en plutôt bon état. 

Etant collectionneur et joueur, c'est avec plaisir que je soulève son couvercle gondolé et jaunie par le temps pour me délecter avec mes amis d'une partie d'un jeu dont le mécanisme n'a pas pris une ride. Près de 30 ans plus tard, les parties sont toujours aussi palpitantes, aussi stressante pour les marines.

En résumé, l'un des joueurs incarne une escouade de Terminator, l'autre incarne le plateau de jeu et dirige les affreux Genestealer. Contrairement à HeroQuest où le joueur "Sorcier" (ou maitre du jeu) vois inlassablement ses disciples se faire poutrer sans difficultés par les aventuriers, le joueur Genestealer à toute ses chances pour dépecer les pauvres Spaces Marines.

gw-0331_4

Les Terminator ont un nombre d'action limité à chaque tour, des munitions limités pour les armes lourdes, un temps limité par pour effectuer leurs ordres. Les Genestealers ont un nombre infini de renforts, qui arrivent aléatoirement sur le plateau de jeu. Et tant qu'ils ne sont pas en vue des Marines, ces renforts apparaissent sous forme "d'écho radar", ne permettant pas au joueur Marines de les dénombrer.

La boite du jeu de base ne comporte que 6 scénario, mais deux parties ne se ressemblent que rarement. Si j'ai un vrai reproche à faire à ce jeu, c'est la surface nécessaire pour jouer : facilement 1mx2m pour être à l'aise...

Le jeu d'origine ne bénéficie pas d'une réel version française, vous trouverez une traduction de qualité : ICI